La banque d’investissement Goldman Sachs

Depuis plusieurs années les excès de la finance provoque la colère du publique. La finance devenue folle incarnée par des banque surpuissante battissant des empires riches de milliards d’euros d’actifs jusqu’à parfois atteindre deux fois le budget de la France. La banque d’investissement engrange toujours plus de profits. Elle emploie trente milles personnes qui font circuler l’argent 24h/24 sur sur les cinq continents. Ce n est pas une banque comme les autres parce que c est la banque la plus puissante au monde se transforme petit à petit en supermarché de la spéculation et des riches.
Au sommet de sa puissance à la faveur des politiques et surtout grâce à la déréglementation tous azimuts des règles de la finance. Chez goldman sachs la créature échappe à son créateur juste avant la crise.
En quelques mois des millions de familles se retrouvent sans toit menacé d’expulsion, file dans les soupes populaires, en centre d’hébergement de fortune, village de tentes, l’Amérique redécouvre l’extrême pauvreté 70 ans après la grande dépression.
En revanche tous les coups sont permis et au mois de juillet les indicateurs boursiers sont amenés à leurs niveau historique. Dans l’ombre de manhattan la banque choisit de spéculer contre les ménages américains c’est une banque sans agence, sans enseigne, sans visage. Elle ne travaille jamais avec les particuliers, mais seulement pour des clients triés sur le volet. Les conseils donnés aux clients leurs permet de conserver une riche séléction de clients trié sur le volet. Surtout que l’agence utilise ce pécule pour son propre compte. Ce sont les seigneurs de la finance mondiale. Les employés de la banque sont les meilleurs et les salariés sont les mieux payés.

Ces gens sont là pour faire des profits parce qu’il y à beaucoup d’argent en jeu. L’arrivée des premiers mathématiciens sonne le début de l’âge d’or de la finance Goldman sachs recrute les meilleurs. C’est la marque de fabrique de la banque et elle y met les moyens. Leur mission est de transformer le monde en équation, il est fixé un prix à tous ceux qui nous entourent comme les entreprises, les individus puis paris à la hausse ou à la baisse pour engranger le maximum de bénéfices.