La guerre psychologique dans la propagande moderne

Les opérations psychologiques sous toutes leurs formes visant à soutenir des objectifs destinés à influencer les opinions, les émotions, les attitudes ou comportements d’un groupe au bénéfice d’un commanditaire direct ou indirect.
Nous sommes des citoyens éduqués, sceptiques et même cyniques et si les puissants tentaient de gérer ou de manipuler l’opinion publique ?
En réalité c’est tout le contraire. Des universitaires comme Alex Carey et d’autres qui ont passé leur vie à examiner la propagande et ses modes d’action estiment que ce sont les démocraties occidentales et les sociétés ouvertes qui nécessitent les formes de propagande les plus sophistiquées. Depuis la Première Guerre mondiale grâce à des gens comme Ivy Lee et Edward Bernays la propagande s’est transformée en une industrie de relations publiques. Ou comme l’affirme une entreprise ayant souvent représenté des dictateurs l’entreprise Burson Marsteller
Elle s’occupe de la gestion de la perception. Ils gèrent la perception publique, la politique publique au nom de leurs clients quels qu’ils soient.

Comme ce film réalisé par Scott Noble avril dans lequel on voit des groupes d’Irakiens attaquant spontanément une statue de Saddam Hussein couvrant son visage de la bannière étoilée. Plus tard le drapeau américain était remplacé par du rouge blanc et noir le symbole du transfert de pouvoir entre les libérateurs et les libérés. Le secrétaire d’état à la défense Donald Rumsfeld qualifie la scène de stupéfiante. Pour l’armée britannique elle est historique. La radio BBC la qualifie d’incroyable. Et c’est le cas.

Parce que l’événement était entièrement mis en scène. Des années après l’opération un rapport de l’armée américaine admettait que le renversement de la statue de Saddam Hussein avait été orchestré par un groupe d’opérations psychologiques.
Selon le document ‘ETP’ ou Equipe Tactique PsyOp a vu la statue comme une cible opportune. Une semaine auparavant une autre opération psychologique avait préparé le terrain pour la suite. Selon le script une femme Rambo devenue damoiselle en détresse devait être secourue par les forces armées américaines.
Un certain nombre des membres de cette division ont été tués d’autres ont été capturés et certains ont disparu parmi lesquels elle figurait. Ils ont attendu plusieurs heures pour amener les caméras là bas et tout organiser pour faire ce grand sauvetage. Et jusqu’à l’intervention de l’équivalent du GIGN la sauve et du jour au lendemain elle devient une célébrité. Ces évènements sont survenus alors même que les tanks entraient dans Bagdad. Ce même jour les américains ont bombardé l’hôtel Palestine ou se trouvaient les journalistes indépendants. Ce même jour les américains ont fait sauter la station de télévision Al’Jazeera et tué l’un de leurs journalistes. Mais sur les unes des journaux et dans les nouvelles on n’évoque que le sauvetage de Jessica Lynch. C’était une histoire de substitution qui a remplacé la réalité. Ils ont recruté le groupe de Chalabi pour renverser la statue de Saddam. Voila comment est mené une guerre moderne, avec le soutient et l’appuis d’une guerre psychologique parallèle.