Les Paradoxes du cannabis

La consommation récréative de cannabis change considérablement dans les mentalités tout autour de la planète. Comme aux Etats- Unis dans les années 60 ou elle devient vite un symbole de contre culture très apprécié des médias bien que peu d’études existent et se fait déjà ficher ailleurs sur la liste des produits stupéfiants aux côtés de l’héroïne et de la cocaïne.

Le regard porté sur le phénomène varient fortement et chacun lui applique un degré de tolérance diffèrent. Au cours des années il est passé à différents statut de tolérence légal qui suscite de nouvelles inquiétudes diffusées par des médias qui manque encore de recul pour évaluer l’impact de sa consommation sur la santé publique. Les critiques se sont multipliées sur le phénomène et son évolution.


Les effets du cannabis sur le cerveau ainsi que sur l’organisme en générale sont encore incertain et la médiatisation de certains résultats semble avoir surtout raviver les polémiques et nécessité des décisions politiques contradictoires. Pourtant les chercheurs et les intervenants de différents pays s’accordent sur un grand nombre de points.
Leurs idées et leurs voix méritent d’être entendue. Le cannabis est de loin la drogue la plus consommée dans le monde et il semble bien qu’au cours des cinq dernières années sa situation est encore beaucoup évolué. C’est l observatoire européen des drogues et des toxicomanies, un organisme indépendant ayant comme mission de fournir à l’Union Européenne et aux responsables politiques une série de rapports fiables et comparables sur les drogues et les problèmes de dépendance.